Rester zen à Noël avec une famille difficile

Vous aimez ? Partagez !

rester_zen_noel_famille_difficile_blog_mariebo_auteure

Composer avec les membres d’une famille difficile est particulièrement ardu dans le Temps des Fêtes. Après tout, cette période est supposée être un moment de partage, d’amour et de paix. Ce que la publicité et les chants de Noël nous claironnent jour après jour, dès la mi-novembre.

Mais la réalité n’est pas nécessairement au rendez-vous, loin de là.

Les rancunes qui durent depuis des lustres, les conflits de personnalité et les attentes contradictoires de tout un chacun contribuent souvent à des explosions qu’il ne faut surtout pas confondre avec les feux d’artifices du Nouvel An.

Et le Temps des Fêtes n’est vraiment pas le moment d’essayer de changer des relations dysfonctionnelles qui durent depuis de nombreuses années.

Si les rencontres familiales sont pénibles, mais inévitables, vous devez donc songer à changer votre perspective sur cet évènement annuel et à créer vos propres traditions.

Voici quelques pistes de solutions qui vous aideront peut-être à survivre à Noël et au Temps des Fêtes.

Limitez la durée de la rencontre

Il faut bien se l’avouer, ce n’est pas naturel de se retrouver avec tous les membres de votre famille sous un même toit à Noël et au Jour de l’An, surtout si vous ne les fréquentez pas ou peu le reste de l’année.

Évaluez soigneusement la durée de votre visite en fonction de votre propre seuil de tolérance et non pas en fonction de ce que les autres attendent de vous.

Aussitôt que vous cèderez aux attentes des autres en ignorant vos propres sentiments, vous serez envahie par la rancune et par l’impression d’être prise au piège.

Donnez l’heure juste en précisant à quel moment vous arriverez et à quel moment vous devrez quitter.

Par exemple, présentez-vous pour l’apéro, mais ne restez pas pour le reste de la soirée.

Pourquoi ?

Parce que vous célébrez en amoureux au restaurant où vous avez réservé !

Ou encore, mentionnez que vous ne pourrez pas participer au repas principal, mais que vous viendrez faire un tour dans l’après-midi ou le lendemain.

Offrez à la personne qui vous a invitée 2 ou 3 alternatives qui vous conviennent, mais refuser de vous laisser manipuler pour changer vos plans. 

Refusez de vous justifier outre mesure: vous n’avez plus 14 ans.

Tenez-vous en à une version et ne la changez pas.

Au besoin, utilisez la technique du disque brisé qui consiste à faire la même réponse à répétition, sur le même ton, même si quelqu’un insiste pour vous faire changer vos plans.

Couchez à l’hôtel

Si vous visitez votre famille dans une autre ville, louez une chambre d’hôtel.

Cet investissement peut faire toute la différence entre un Temps des Fêtes réussi ou un climat familial encore plus toxique qu’avant.

Vous échapperez ainsi aux irritants d’une cohabitation contre nature où vos parents vont se mettre à vous apostropher comme si vous étiez encore un adolescent rebelle.

Amenez une amie

Pourquoi ne pas inviter une amie d’enfance si vous recevez chez vous?

Les membres de votre famille seront peut-être moins “naturels” devant une personne étrangère et feront les efforts nécessaires pour se montrer sur leur meilleur jour.

Évidemment, ce n’est pas une garantie, mais ça vaut le coup d’essayer.

Méfiez-vous de l’alcool

Vous pensez, je vais prendre un verre et je serai plus relax pour tolérer ces rencontres familiales obligatoires.

Malheureusement, l’alcool baisse momentanément votre niveau de stress mais en même temps, il lève vos inhibitions ainsi que celles des autres personnes présentes.

Les membres de votre famille, tout autant que vous, veulent probablement engourdir leurs émotions, mais finalement, les perceptions de chacun sont magnifiées par l’alcool et c’est à ce moment-là qu’éclatent les disputes les plus virulentes.

Qui contrôle qui ?

Il faut prendre conscience que finalement, vous avez uniquement le contrôle sur vous-même.

Peut-être que vous êtes tentée de chercher des moyens de contrôler le climat de ces rencontres familiales, mais c’est impossible.

Le seul pouvoir que vous détenez, c’est votre propre attitude.

Changez de script

Chaque fois qu’une famille se réunit dans le Temps des Fêtes, on assiste à la réactivation de vieux scripts reliés au rôle que chacun jouait dans la dynamique familiale pendant leur jeunesse.

Parmi ces rôles, vous reconnaitrez : le bouffon, la victime, le héros, le mouton noir, l’arbitre, etc.

Même s’il s’agit d’un vieux script tout à fait dépassé, vous ne réalisez pas immédiatement que vous retomber dans vos anciens patterns dès que la famille se rassemble.

À nouveau, vous avez l’impression d’être une adolescente qui doute de soi et animée d’un esprit de rébellion qui n’a rien à voir avec la personne que vous êtes devenue aujourd’hui.

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez changer les choses.

Comment ?

En prenant conscience de votre réaction, pour commencer, puis en réagissant différemment aux vieux patterns familiaux.

Devenez metteur en scène du Temps des Fêtes

Préparez des phrases clés pour désamorcer les situations explosives.

Devenez un artiste de la pirouette et utilisez l’humour si les membres de votre famille y réagissent positivement.

Prévoyez des jeux de société, des vidéos ou des balades à l’extérieur pour orienter les énergies de chacun et diffuser les conflits habituels.

Vous n’avez pas le gout ni les moyens de vous acheter de nouveaux vêtements pour le Temps des Fêtes ?

Déguisez-vous en mère Noël ou en fée des étoiles pour recevoir votre famille. Vos belle-soeurs ne pourront pas critiquer votre tenue vestimentaire. Et l’effet de surprise peut donner le ton à une soirée plus festive que d’habitude.

Planifiez des activités sans la famille

Fixez rendez-vous à des amis pendant le Temps des Fêtes pour aller patiner, visiter des expositions ou faire un photo safari des décorations de Noël extérieures dans votre ville ou votre village.

Ces moments agréables vont compenser pour le stress produit par les rencontres familiales et en prime, vous vous fabriquez des souvenirs positifs rattachés au Temps des Fêtes.

Créez vos propres traditions

Vous en avez assez des rencontres familiales où vous devez sans cesse faire l’arbitre entre vos enfants et leurs cousins ?

Vous ne pouvez plus tolérer les “taquineries” brutales de votre frère qui vous voit encore comme une adolescente complexée ?

Vous ne savez plus comment composer avec votre vieil oncle qui boit trop et qui vous pince les fesses chaque fois que vous le croisez dans un corridor ?

Vous n’en pouvez plus des remarques acerbes où on vous signifie que ce que vous faites :

  • Ce n’est pas correct ?
  • Si c’est correct, ce n’est pas suffisant ?
  • Si c’est suffisant, ce n’était pas le bon moment ?

Créez vos propres traditions !

Gardez en tête les côtés positifs de chaque membre de votre famille et évitez de ruminer leurs côtés désagréables.

Préparez-vous un petit kit de survie émotionnel pour traverser le Temps des Fêtes sans en sortir complètement démolie et … créez vos propres traditions.

MarieBo